Prix de la plus belle métamorphose

Se réinventer est un leitmotiv de notre époque, et « surprenez-nous » une injonction devenue familière. Les bâtiments aussi ont la vie longue et peuvent, ou doivent, se réinventer pour satisfaire une demande changeante et s’adapter à leur contexte en mutation. Une reconversion, une restructuration, une réhabilitation, une extension sont autant de termes pour désigner la transformation d’un bâtiment. Pour l’amener à accueillir d’autres usages que ceux pour lesquels il a été conçu originellement, il faut une certaine capacité d’imagination et d’extrapolation, une vision assortie du courage nécessaire pour mener à bien le projet, et la capacité de convaincre une collectivité, des maîtres d’ouvrage, des propriétaires industriels. Conserver ou déposer, filer la métaphore ou privilégier la confrontation, opposer pour composer ou composer pour avancer : quelle que soit la stratégie poursuivie, ce prix distingue la métamorphose la plus efficace, menée dans les règles de l’art ou pas, subtile ou coup de poing, dans tous les cas coup d’envoi d’une seconde vie.

© Bruno Klomfar
© Bruno Klomfar

PALAIS DE LA MUSIQUE ET DES CONGRÈS DE STRASBOURG

→ Place de Bordeaux, 67000 Strasbourg

Inscrits dans le programme actuel de dynamisation du quartier européen, la rénovation et l’agrandissement du Palais de la musique et des congrès de Strasbourg (PMC) redorent l’image architecturale de cet équipement et l’ancrent dans le temps présent.

Maîtrise d’ouvrage : Eurométropole de Strasbourg
Maîtrise d’œuvre :
Rey-de Crécy atelier d’architecture (architecte mandataire), Dietrich Untertrifaller (architecte associé), OTE ingénierie, Illkirch et Serue, Schiltigheim (structures et fluides), Müller-BBM, Planegg (acoustique), W. Kottke, Bayreuth (scénographie), Solares Bauen (BET qualité environnementale), CEEF (façades), ES Services Énergétiques (BET cuisines), Digital paysage (paysagiste)
Année du concours :
2011

Année de livraison : 2016
Programme : Création d’une nouvelle salle de
répétition, foyers de répétition, bureaux de l’Orchestre Philharmonique, nouvel amphithéâtre (530 places),
hall d’exposition de 3000m2, 16 salles de commissions, locaux administratifs, extension d’un amphithéâtre existant (1200 places), et agrandissement de l’espace de restauration (1900 m2, 1600 places)
Surface : 44 500 m2 SHON
Coût des travaux : 56 M€ HT
Labels obtenus : NA

© Sergio Grazia
© Sergio Grazia
© Sergio Grazia

QUAI OUEST

→ 40-42 Quai du Point du Jour, 92100 Boulogne-Billancourt

En plein cœur du quartier des médias visuels de Boulogne-Billancourt, Brenac & Gonzalez et Associés, alliés à Emerige, dessinent une façade cristalline qui engage un dialogue avec la Seine et révèle les potentialités d’un site métropolitain complexe.

Maîtrise d’ouvrage : Emerige
Maîtrise d’œuvre :
Atelier d’Architecture, Brenac & Gonzalez et Associés (architecte), CALQ (maître d’oeuvre d’exécution), Artelia (fluides, structure et conseil environnement), VS-A (façades), Jean-Michel Rameau (paysagiste)
Année du concours :
2012
Année de livraison :
2017
Programme :
Restructuration lourde d’un immeuble de logements
Surface :
16 000 m2 SPD
Coût des travaux :
32 M€
Labels obtenus :
Certificat NF HQE Excellent, certification BREEAM « Very Good »

© Michel Denancé
© Michel Denancé
© Michel Denancé

TRANSFORMATION DE BUREAUX EN LOGEMENTS À CHARENTON-LE-PONT

→ Quai des Carrières, 94220 Charenton-le-Pont

Du bureau au logement, il n’y a qu’un pas franchi par Moatti & Rivière et I3F, à Charenton- le-Pont, où ils opèrent mains dans la main la transformation d’un immeuble de bureaux obsolètes en logements personnalisés.

Maîtrise d’ouvrage : Immobilière 3F
Maîtrise d’œuvre :
Moatti-Rivière (architecte), Egis Bâtiments Nord (BET)
Année du concours :
2014
Année de livraison :
2016
Programme :
Transformation de 7 000 m2 de bureaux en résidence intergénérationnelle de 90 logements et réhabilitation des 2 500 m2 de bureaux conservés Surface : 7000 m2 de bureaux à transformer en 90 logements sociaux, 2500 m2 de bureaux à rénover
Coût des travaux :
5,35 M€ HT
Labels obtenus :
Certification Patrimoine Habitat & Environnement

© Heintz-Kehr
© Heintz-Kehr
© Heintz-Kehr

DOCKS MALRAUX

→ Presqu’île André-Malraux, 67100 Strasbourg

En intervenant sur l’ancien entrepôt Seegmuller, Icade et le cabinet d’architecture Heintz-Kehr réinterprète audacieusement l’architecture industrielle de Strasbourg et renoue avec son fleuve.

Maîtrise d’ouvrage : Icade Grand Est
Maîtrise d’œuvre :
Georges Heintz et Anne-Sophie Kehr (architectes associés), PH Architecture (architecte d’exécution intérieurs logements), CTE (structure), NEC (fluides), ABM (thermique), Stoflique+Scène (acoustique)
Année du concours :
2010
Année de livraison :
2014
Programme :
67 logements de standing, 4 restaurants,
1 espace culturel de 2 000m2 dédié au digital, une
école de journalisme et de communication, 2 500m2 de bureaux et espaces de coworking
Surface :
11 600 m2 dont 4 350 m2 hab
Coût des travaux :
16 M€ HT
Labels obtenus :
BBC -20%

PRIX DE LA MISE EN ŒUVRE LA PLUS AUDACIEUSE

Mettre en œuvre un projet, une idée est un prérequis de l’architecture – ne qualifie-t-on pas l’architecte de maître d’œuvre ? La matière est au cœur de la question de construire et des stratégies pour durer : bien la choisir pour ses qualités intrinsèques, structurelles, esthétiques, environnementales mais aussi sociales, faire plus d’effets avec moins d’afféterie, ne pas la gaspiller, la réutiliser, la valoriser, l’optimiser sont des enjeux politiques actuels. Mettre en œuvre nécessite un savoir- faire et, contre toute idée reçue, ce savoir-faire peut se montrer audacieux, tenté par les limites de l’exercice ou l’expérimentation. Ce nouveau prix distingue la capacité de générer l’extraordinaire en sortant des sentiers battus, en prenant des risques et en parvenant à convaincre usagers, investisseurs, collectivités, entreprises. C’est le prix du pari, celui que la pierre massive peut être réhabilitée, que des filières peuvent être réactivées, que la tradition peut venir au secours de la création, que la structure peut défier la gravité et la poésie finir par payer.

© Giaime Meloni
© Giaime Meloni

LOGEMENTS EN PIERRE MASSIVE À PARIS

→ 62 Rue Oberkampf, 75011 Paris

Rue Oberkampf, en plein cœur de l’Est Parisien, l’agence Barrault Pressacco convainc la RIVP de revisiter le paradigme constructif de la pierre de taille pour réaliser un immeuble de 17 logements.

Maîtrise d’ouvrage : Régie Immobilière de la Ville
de Paris (RIVP)
Maîtrise d’œuvre : Barrault Pressacco (architecte mandataire), LM ingénieurs (structure et thermique), Atelux (fluides), ALP Ingénierie (économie), QCS Services (acoustique)
Année du concours : 2012
Année de livraison : 2017
Programme : 17 logements en pierre massive
et 1 commerce
Surface : 1 222 m2 (SDP)
Coût des travaux : 3,2 M€ HT
Labels obtenus : Label biosourcé niveau 3, Label BBCA (bâtiment bas carbone), Certification Habitat & Environnement, Option Performance, RT2012, plan climat Ville de Paris

© Luc Boegly
© Luc Boegly
© Luc Boegly
© Luc Boegly

CENTRE D’INTERPRÉTATION DU PATRIMOINE ARCHÉOLOGIQUE À DEHLINGEN

→ 5 Rue de l’Église, 67430 Dehlingen

Le Centre d’Interprétation du Patrimoine archéologique La Villa, à Dehlingen, réalisé par Nunc Architectes pour la Communauté de Communes d’Alsace Bossue (CCAB), marie avec virtuosité les époques grâce à la technique constructive du pisé porteur.

Maîtrise d’ouvrage : Communauté de communes d’Alsace Bossue
Maîtrise d’œuvre : Nunc architectes (architecte mandataire), Les Économistes (économie), SIB (structure béton), BWG (structure bois), Rublé-Nicli (consultant Pisé), WM projets (fluides)
Année du concours : 2008
Année de livraison : 2014
Programme : Centre d’interprétation du patrimoine archéologique, 470 m2 neuf, 310 m2 réhabilité
Surface : 574 m2 (HON) pour l’extension et 428 m2 (HON) pour la réhabilitation
Coût des travaux : 1,9 M€ HT
Labels obtenus : BBC, sélection Équerre d’Argent 2014, lauréat appel à projets Bâtiments économes en énergie, Région Alsace ADEME 2009. Lauréat du Premier prix national des architectures en terre crue

© Schnepp Renou
© Schnepp Renou
© Schnepp Renou

INTERNAT DU LYCÉE CHARLOTTE DELBO

→ 2 Avenue Robert Badinter, 77230 Dammartin-en-Goële

En plein cœur du bassin céréalier parisien, le nouvel internat du Lycée Charlotte Delbo prend une image insolite, celle d’une forêt pixellisée, pour imposer un nouveau repère horizontal dans le paysage.

Maîtrise d’ouvrage : Région Île-de-France, SAERP mandataire
Maîtrise d’œuvre : Lankry architectes (architecte mandataire), FACEA (ingénierie)
Année du concours : 2014
Année de livraison : 2017
Programme : internat d’une capacité d’accueil de 80 lycéens, quatre unités de 20 chambres de lycéens et une chambre de surveillant, lieux de vie, d’activité et locaux de service
Surface : 1 980 m2 SDP
Coût des travaux : 5 M€ TTC
Labels obtenus : NA

© Maxime Delvaux
© Maxime Delvaux
© Maxime Delvaux

SALLE QUAI DE MOSELLE

→ 2 Quai de la Moselle, 62100 Calais

Comme suspendue dans l’air, la salle de basket de Calais galvanise, par sa légèreté et son ambition esthétique, supporters, joueurs et riverains.

Maîtrise d’ouvrage : Ville de Calais
Maîtrise d’œuvre : Face B (architecte mandataire), Bollinger + Grohmann (ingénierie), Peutz (acoustique), TPFI (ingénierie), VS-A (façades)
Année du concours : 2014
Année de livraison : 2018
Programme : Salle de sport pouvant accueillir 1660 personnes en configuration match
Surface : 3 684 m2
Coût des travaux : 7 M€ HT
Labels obtenus : NA

PRIX DE LA TYPOLOGIE LA PLUS CRÉATIVE

La standardisation est un piège que nous nous tendons à nous-mêmes. Au prétexte de rationaliser le temps, l’espace et les moyens disponibles, de pré-fabriquer, condenser ou encore de capitaliser sur l’expérience, nous ne faisons que reproduire des schémas, des plans, des stratégies et des parcours, comme si l’habitude valait loi. Pourtant, à force de standardiser nos espaces, ce sont nos vies que nous standardisons. Ce prix fait le pari que l’espace diffuse sa qualité aux usages qu’il abrite et distingue l’imagination en plan. Troisième lieu, espace en plus, volume capable, espace mutable, lieu du hasard et lieu hasardeux : les typologies innovantes engendrent des expériences atypiques. Qu’elles s’appliquent à la petite enfance, à l’éducation, au logement ou au travail, elles inventent des lieux du partage, des intersections improbables, des lieux de retrait, des lieux d’inspiration.

© Julien Lanoo
© Julien Lanoo
© Julien Lanoo

PÔLE MULTI-ACCUEIL PETITE ENFANCE

→ 248 Rue du Mesnil, 92600 Asnières-sur-Seine

Dans la ville d’Asnières-sur-Seine, une jeune agence et un jeune maire osent
une crèche à l’architecture sensible et au déploiement audacieux, en toute verticalité.

Maîtrise d’ouvrage : Ville d’Asnières-sur-Seine
Maîtrise d’œuvre : a+ Samuel Delmas, BETHAC (fluides), EVP (ingénierie)
Année du concours : 2009
Année de livraison : 2013
Programme : Pôle petite enfance de 60 berceaux sur
4 niveaux et ludothèque
Surface : 1 600 m2 SHON
Coût des travaux : 3,4 M€ HT
Label obtenu : Label HQE

© Positif
© Positif
© Positif

RÉSIDENCE DU LAC

→ Avenue de Laroque & Rue Robert Caumont, 33000 Bordeaux

Fruit d’une recherche menée conjointement par les aménageurs, les élus, le maître d’ouvrage et les promoteurs, le projet Cust’home incarne par son concept de « pièce en plus » la flexibilité et la mixité recherchées dans les programmes de logements les plus novateurs.

Maîtrise d’ouvrage : Eiffage immobilier Atlantique, Axanis Maîtrise d’œuvre : Bruno Rollet Architectes (architecte mandataire), DND Architectes (architecte associé), Céline Langlois (paysagiste), Ingerop (ingénierie)
Année du concours : 2013
Année de livraison : 2019
Programme : 130 logements dont 44 mutables (concept d’une pièce en plus) et 16 duplex
Surface : 10 378 m2 SPD
Coût des travaux : 15 M€
Label obtenu : NF Habitat

© Edwin Seda et Jules Toulet
© Edwin Seda et Jules Toulet

FACULTY OF ARCHITECTURE AND ENVIRONMENTAL DESIGN

→ KN 7 Ave, Kigali, Rwanda

Projet manifeste à l’attention des futurs constructeurs du pays, cette nouvelle école réécrit l’architecture vernaculaire rwandaise en proposant un campus à la fois pédagogique et durable.

Maîtrise d’ouvrage : Ministère de l’Éducation du Rwanda MINEDUC
Maîtrise d’œuvre : Patrick Schweitzer et Associés (architecte mandataire), Egis (BET), ACTE2 (paysagiste)
Année du concours : 2014

Année de livraison : 2018
Programme : École d’une capacité d’accueil de 600 étudiants
Surface : 5 600 m2
Coût des travaux : 7 M€ HT
Label obtenu : NA

© David Foessel
© David Foessel
© David Foessel

ALLURE

→ 66-68-70 Rue Mstislav Rostropovitch, 75017 Paris

Aux avant-postes de l’architecture contemporaine, le nouveau quartier Clichy- Batignolles porte le sceau des workshops dont il est issu entre l’aménageur, les maîtres d’ouvrage Demathieu Bard Immobilier et Ogic et les architectes Fresh et Itar. Mixité, cohabitation et intrication en sont les marques de fabrique.

Maîtrise d’ouvrage : OGIC et Demathieu Bard Immobilier Maîtrise d’œuvre : FRESH Architectures (mandataire) ITAR Architectures (architectes associés), Base (paysagiste), Elioth (structure), Bollinger-Grohmann (ingénierie), Aïda (acoustique), Elithis (fluides)
Année du concours : 2013
Année de livraison : 2018
Programme : 121 logements dont 65 en accession libre et 55 en location à loyers maîtrisés avec parkings de 109 places en sous-sol et caves, 3 espaces de vie commune : terrasse partagée « Kitchen club », appartement partagé « chambre d’hôte », buanderie, commerces
Surface : 8 490 m2 (SP), 7 590 m2 (SHAB)
Coût des travaux : 18,1 M€ HT
Labels obtenus : Plan climat de Paris, Label Effinergie +, Labellisation Habitat & Environnement Profil A, Option performance

© Filip Dujardin
© Filip Dujardin
© Filip Dujardin

RÉSIDENCE UNIVERSITAIRE CHRIS MARKER

→ 148-156 bis Rue de la Tombe-Issoire, 75014 Paris

La Résidence universitaire Chris Marker, située dans le 14ème arrondissement de Paris, ouvre une voie nouvelle à l’avenir du logement étudiant en proposant un standard inédit : dix fois plus d’espaces dédiés à la vie collective que d’ordinaire.

Maîtrise d’ouvrage : RATP et Logis Transports
Maîtrise d’œuvre : Éric Lapierre Expérience (architecte), Batiserf (BET structure), Bureau Michel Forgue (économiste), INEX (BET Fluides et environnement), Peutz (acousticien)
Année du concours : 2007
Année de livraison : 2018
Programme : 365 logements étudiants
Surface : 9 655 m2 SDP
Labels obtenus : Habitat & Environnement Qualitel THPE

PRIX DU LIEU LE MIEUX PRODUCTIF

Comment travaille-t-on dans l’ère de la 4ème révolution industrielle ? L’heure du tertiaire aurait-elle sonné ? Le travail redeviendrait-il physique, impliquant le corps dans des déplacements, des postures, des rythmes que l’on pensait bannis ou réduits au clic de souris ? Comment un lieu de travail peut-il être réellement productif en termes d’innovation, de frictions, d’énergies, autant que de produits et de résultats nets ? Un bon lieu de travail c’est un lieu où l’on travaille bien : vertueusement, durablement, économiquement. Ce prix récompense la meilleure réponse : celle qui augmente productivité et valorise une production durable qu’elle soit artisanale, industrielle ou tertiaire, que le groupe soit côté en bourse, national ou familial, que le produit soit matériel ou immatériel.

© Didier Boy de la Tour
© Didier Boy de la Tour
© Didier Boy de la Tour

VILLA’RTE

→ 71-73 Avenue Jean Jaurès, 92290 Châtenay-Malabry

L’agence lyonnaise AFAA a livré pour Arkadea Lyon un bâtiment tertiaire de 14 000 m2 devenu le siège social lyonnais de RTE, la compagnie de transport de l’électricité. L’ouvrage, rationnel, compte deux corps de bâtiment reliés par des passerelles vitrées et ouverts sur le cœur d’îlot paysagé.

Maîtrise d’ouvrage : SCI ARKADEA LYON CREPET
Maîtrise d’œuvre : AFAA Architecture (architecte mandataire), C+POS (HQE), Iliade (économiste et BET structure et fluides), Axe Saone (Paysagiste), Cuisine ingénierie (cuisine)

Année du concours : 2014
Année de livraison : 2017
Programme : Espace tertiaire sur 17 hectares inscrit dans la ZAC des girondins
Surface : 14 130 m2 SPD
Coût des travaux : 30 M€ HT
Labels obtenus : Certification NF HQE Tertiaire Exceptionnel, Effinergie +

© Pont-Neuf

USINE HENNESSY À SALLES-D’ANGLES

→ Piste Nr.1 Salles-d’Angles, Ancien Gare de Malbeteau, 17770 Saint-Sulpice-de-Cognac

Pour accompagner la croissance de la Maison Hennessy, l’équipe de la Rue du Pont-Neuf de LVMH s’est attachée à proposer une unité de production évolutive qui s’inscrit aussi bien dans le patrimoine architectural de la marque de Cognac que dans le paysage.

Maîtrise d’ouvrage : Jas Hennessy & Co (Groupe LVMH) Maîtrise d’œuvre : Sandrolini Architecte (architecte)
Année du concours : 2013
Année de livraison : 2017
Programme : Surfaces de production (cuverie, filtration, atelier mise en bouteilles, atelier matières sèches), espaces de stockage et d’expédition, restaurant, cafétéria et locaux sociaux
Surface : 27 000 m2 (SHON)
Coût des travaux : 60 M€ HT
Labels obtenus : Certification NF Bâtiment Tertiaire niveau Exceptionnel

STATION F

→ 5 Parvis Alan Turing, 75013 Paris

Projet emblématique de la mutation du patrimoine industriel de Paris vers de nouvelles fonctions, la Halle Freyssinet accueille désormais la Station F : le plus grand incubateur du monde.

Maîtrise d’ouvrage : SDECN (Xavier Niel), Redman (Assistant à maîtrise d’ouvrage)
Maîtrise d’oeuvre : Wilmotte & Associés (architecte mandataire), D’ici-là (paysagiste), Artelia (BET), Mizrahi (BET structure), Arcora (BET façade), Barbanel (BET fluides), Lava (BET acoustique), maîtrise d’oeuvre d’exécution (CICAD), Gleeds (économiste)
Année de concours : 2013
Année de livraison : 2015
Programme : Réhabilitation de la Halle Freyssinet en un lieu de travail novateur abritant un forum de rencontre et de partage numérique, 3000 stations de travail, un restaurant de 1000 places 24/24, des salles de réunion, un auditorium et des espaces événementiels
Surface : 34 034 m2 SDP
Coût des travaux : 250 M€

LABORATOIRE CULINAIRE DE LA MAISON FERBER

→ 185 Rue des Trois Épis, 68230 Niedermorschwihr

Dans le petit village alsacien de Niedermorschwihr, l’agence AEA Architectes imagine pour la Maison Ferber un laboratoire culinaire qui donne corps à l’idée de « mieux produire » en proposant une architecture fonctionnelle et imprégnée.

Maîtrise d’ouvrage : Maison Ferber
Maîtrise d’œuvre : AEA Architectes (architectes associés), Serue ingénierie (BET)
Année du concours : 2012
Année de livraison : 2015
Programme : Relocalisation des ateliers de la Maison Ferber, fédération de trois espaces productifs différenciés en une seule unité de production
Surface : 1 560 m2 SDP
Coût des travaux : 2,2 M€ HT
Labels obtenus : NA

PRIX DU MEILLEUR CATALYSEUR URBAIN

Un projet peut agir vertueusement sur son environnement et son territoire. Bonnes pratiques, externalités positives, écosystème élargi, fertilisation croisée : la vocation de l’architecture est sociale, politique, économique, et son engagement est durable. Ce prix ne s’y trompe pas, qui récompense la meilleure balise – celle qui pose d’emblée les ambitions d’un territoire en mutation ou le devenir d’un nouveau quartier. Il distingue le projet qui donne un peu plus qu’il ne prend en s’inscrivant dans un site, celui qui parvient à rapiécer un territoire décousu, à créer des continuités et consolider un sentiment d’appartenance. L’architecture est un moyen de réguler des pratiques et donner chair à un environnement bâti, en générant par la matière des ressources immatérielles. À ce titre elle est potentiellement un fantastique adjuvant : un outil puissant à ne pas placer entre toutes les mains.

© Stéphane Chalmeau
© Stéphane Chalmeau
© Stéphane Chalmeau

TOUR NORMANDIE-SAUMUROIS

→ 47 Avenue Sir Winston Churchill, 35000 Rennes

Élancé, clair, sobre, orienté et connecté, ce projet catalyse l’imaginaire de la tour, pourtant très stigmatisée dans le quartier Villejean de la ZAC Normandie-Saumurois. Marqueur d’une nouvelle étape du renouvellement urbain de la ville de Rennes, il développe une mixité programmatique inédite au service de la cohabitation intergénérationnelle.

Maîtrise d’ouvrage : Archipel Habitat
Maîtrise d’œuvre : Urbanmakers (architecte mandataire), THE architectes (architecte associé), BETOM Ingénierie (structures, fluides et économie), Cap terre (HQE)
Année du concours : 2013

Année de livraison : 2017
Nature de la commande : mission complète
Programme : Construction d’une tour de 150 habitations étudiantes, d’un pôle de santé, de locaux associatifs, de 12 maisons sur le toit d’un parking silo de 183 places
Surface :
11 220 m2 donc 4600 m2 (résidence) + 720

m2 (locaux d’activités) + 1200 m2 (maisons) + 4 700 m2 (parking)
Coût des travaux : 11,86 M€
Label obtenu : RT2012- H&E Profil A (maisons uniquement)

© Lisa Ricciotti

LYCÉE SIMONE VEIL À SAINT-MITRE

→ 4 Avenue des Pâquerettes, 13013 Marseille

L’ancienne commune de Saint-Mitre, aujourd’hui intégrée au 13ème arrondissement de Marseille, accueille le nouveau lycée de la Région, un bâtiment à énergie positive qui galvanise tout un quartier.

Maîtrise d’ouvrage : Région PACA – Direction des lycées Maîtrise d’œuvre : Agence Vezzoni Associés, Artelia
(BET généraliste), Martel et Michel (Paysagistes), Egis France (BET Aménagement), Serius (BET cuisine), Francis Fontanez (acoustique)
Année du concours : 2008
Année de livraison :
2017
Programme :
Lycée et gymnase
Surface :
13 974 m2 SU
Coût des travaux : 37 M€ TTC
Label obtenu : Bâtiments Durables Méditerranéens, médaille d’argent

© Avenier Cornejo et Takuji Shimmura
© Avenier Cornejo et Takuji Shimmura

LOGEMENTS À CLICHY-LA-GARENNE

→ 13 Rue Bonnet, 92110 Clichy-la-Garenne

À la lisière de la capitale et de sa première couronne, l’immeuble de 38 logements sociaux se tourne à la fois vers la ZAC Clichy-Batignolles et vers le Grand Paris. Sa silhouette travaillée tranche dans un contexte urbain disparate pour mieux transcender la frontière du périphérique et connecter deux urbanités différentes pour un futur commun.

Maîtrise d’ouvrage : Efidis – Groupe SNI
Maîtrise d’œuvre : Avenier Cornejo (architectes),
EVP (ingénierie et BET structure), CFERM (ingénierie
et fluides)
Année du concours : 2011
Année de livraison : 2017
Programme : 38 logements sociaux (10 PLAI et 28 Plus), 38 places de parking, local d’activité, extension billard
Surface :
2900 m2 SHON
Coût des travaux : 4,5 M€ HT
Labels obtenus : NA

© Luc Boegly
© Luc Boegly
© Luc Boegly

CENTRE D’HÉBERGEMENT ET D’ACCUEIL INTERNATIONAL

→ 52 Avenue André Breton, 46000 Cahors

Bâtiment phare, la nouvelle auberge de jeunesse de Cahors forme un trait d’union entre différents pôles touristiques et visiteurs de tous horizons, et rassemble par sa contemporanéité.

Maîtrise d’ouvrage : Grand Cahors
Maîtrise d’œuvre : Antonio Virga Architectes (architecte mandataire), Cap Ingelec (BET TCE), General Acoustics (BET acoustique)
Année du concours : 2012
Année de livraison : 2017
Programme : Auberge de jeunesse comprenant 38 chambres et 94 lits, restaurants et office du tourisme
Surface : 2764 m2
Coût des travaux : 2,2 M€ HT
Labels obtenus : NA